Search
  • Amanda Preval

Artiste Satement #1

Updated: Jun 9, 2021

Le tressage, une pratique qui m’est familière depuis l’enfance, est à mes yeux un art qui est éminemment social. Tâche répétitive et simple, s’étendant sur de longues périodes, il donne lieu à des moments de socialisation familiale et communautaire. De cette pratique émerge l’industrie des rallonges synthétiques qui renouvelle la pratique du tressage sous une approche plus automatique misant sur la rapidité de production. Au cœur de mon travail, par l’entremise de techniques artisanales, je confectionne des sculptures portables ainsi que des installations à partir de rallonges de cheveux synthétiques. D’une part, je produis des objets portables où le choix d’imiter les vêtements réels est délibéré. D’autre part, je crée des objets abstraits dont la fonction reste ambigüe. La manipulation que subit la rallonge relève du désir de renouveler le rapport que celle-ci entretient avec le corps et le temps par le biais du travail manuel. D’ailleurs, la performativité du corps au travail, la production de masse et le vêtement correspondent à des thématiques récurrentes dans mon corpus ; ils me permettent de remettre en question le rapport l’objet fabriqué et le fabriquant. Le travail en série et l’aspect chorégraphique du geste transformateur répété deviennent pour moi un véhicule conceptuel dans ma pratique.


46 views0 comments